gtag('config', 'AW-10969743704')

Si vous êtes comme moi, vous savez exactement ce qu’il faudrait faire pour réussir ce que vous entreprenez. Je sais que si je veux perdre du poids, je dois (entre autres) adapter mon alimentation ; si je veux réussir un examen, je dois réviser X heures par jour ; si je veux économiser, je dois revoir mon budget. C’est une question d’habitudes.

Sauf que ce n’est pas si simple et on a vite fait de laisser tomber. Je vous explique dans cet article pourquoi et comment faire pour atteindre vos objectifs grâce aux bonnes habitudes.

Une lutte entre votre conscient et votre inconscient

Le conscient, c’est votre partie logique, rationnelle et analytique. C’est cette partie-là qui tombe sur la riche idée de se challenger : « Je vais me mettre au sport, c’est bon pour la santé » ; « Je vais perdre 10 kg avant de partir en vacances » ; « Je quitte mon job et trouve ma passion ». Il est tout feu, tout flamme et va se lancer dans son projet tête baissée : « on va faire 6 h de fitness par semaine » ; « Jusqu’aux vacances, fini les chips et les apéros » ; « Je me lance dans une nouvelle formation ».

Ça, là, ce n’est pas du tout du goût de votre inconscient, et ce pour plusieurs raisons :

1. Il fonctionne autant que possible en mode « pilote automatique ». Il aime que les choses soient simples, sans avoir à y penser. Changer implique un effort. Plus l’effort est grand, moins il aura envie de le faire.

2. Il a besoin de récompense et de satisfaction. S’il ne comprend pas le bénéfice à faire quelque chose, pourquoi s’embêter ?

3. Il n’a pas de notion de temps. Pour lui, se projeter dans 6 mois, un an, 10 ans, ça ne veut rien dire. Il vit aujourd’hui et priorise en fonction de ses peurs et de ses besoins : « Je suis fatigué, je vais me poser sur le canapé plutôt qu’aller soulever des poids » ; « J’ai envie de me faire plaisir, cette part de gâteau ne va pas changer la donne » ; « Si je quitte mon job, je n’aurai plus aucune sécurité financière ».

Le conscient et l’inconscient entrent alors en conflit. Devinez qui va gagner ? L’inconscient. Proportionnellement, c’est lui qui dirige la plus grande partie de nos pensées et de nos actions. Et face à lui, le conscient ne fait pas vraiment le poids.

Comment mettre tout le monde d’accord ?

Pour atteindre nos objectifs, nous avons donc meilleurs temps de mettre en place une stratégie qui convienne à l’inconscient et fonctionne sur le long terme. Cette stratégie s’appuie sur l’adoption de bonnes habitudes.

Nous nous appuyons quotidiennement sur des centaines et des centaines d’habitudes. Nous n’avons pas besoin d’y réfléchir, c’est comme ça. Il y en a des excellentes et d’autres qui sont contre-productives. Quoi qu’il en soit, elles fonctionnent selon le même schéma :

Déclencheur – Besoin – Action – Récompense

Par exemple, le « ding » d’une notification est le déclencheur qui me pousse à regarder mon téléphone pour répondre au besoin de savoir « qui m’écrit ». Cela me mène ensuite à l’action de lire le message et à la récompense de ne rien rater d’important.

Avec cette compréhension à l’esprit, il est alors plus facile de construire des habitudes solides. Je reprends ici les quatre règles établies par James Clear dans son livre « Atomic Habits » : 

La satisfaction comme levier de réussite

Hé oui, l’inconscient est marrant. Et pour cause : il a l’âge d’un enfant de 5 ans. Il veut s’amuser. La satisfaction de cocher/barrer/lister rend une habitude plus ludique d’une part, mais aussi concrète. Les deux stimulus visuels suivants vous donneront une visibilité sur vos progrès et accomplissements, tout en maintenant votre motivation de manière ludique et durable.

1) La stratégie du trombone

La stratégie du trombone est un excellent outil pour vous aider à rester motivé tout en ancrant durablement une nouvelle habitude ou comportement. Il vous suffit de vous munir de deux bocaux et de trombones. Dès que vous accomplissez l’habitude en question, transvasez un trombone dans le deuxième bocal.

Par exemple, je me fixe comme objectif de boire huit verres d’eau par jour. Chaque matin, je remplis le premier bocal de huit trombones représentant les verres d’eau à boire et en transvase un dès que j’en bois un.

2) Le tableau de suivi des habitudes

Téléchargez le tableau et listez-y les bonnes habitudes que vous souhaitez adopter et définissez leur fréquence hebdomadaire (je peux convenir de boire 1,5 l d’eau par jour et aller marcher 3x par semaine). Chaque jour, cochez les tâches qui ont été accomplies en respectant cette règle : Ne ratez jamais deux fois de suite votre habitude !

Le petit +

Pour rester motivé, vous pouvez aussi vous fixer une récompense si toutes les habitudes ont été complétées durant la semaine.

Conclusion

On dit qu’il faut 21 jours pour adopter une nouvelle habitude et 90 pour en faire un style de vie. Je ne sais pas si c’est vrai, mais cette idée indique qu’il faut du temps, de la répétition et de la persévérance pour arriver à atteindre ses objectifs. Il n’y a pas de formule magique, mais vous verrez que de petites habitudes peuvent mener à de grands changements.

Chassez le naturel, il revient au galop

Si vous avez du mal à adopter de nouvelles habitudes, nous pourrons à travers quelques séances de coaching, mettre en place une stratégie adaptée à vos besoins et trouver de nouvelles solutions pour vous permettre d’y arriver.